.
   
  JE PARLE FRANÇAİS
  16-Le Crime (mp3)
 


Audio FLE associé au texte pour étudier le français Écoutez le texte mp3

LE CRİME

L’histoire qui va vous être racontée a commencé le jeudi quinze décembre mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf. La police découvrait cette nuit-là une femme morte sur la plage de Trouville. Rien n’ indiquait(montrer,expliquer) la manière dont ce crime avait été commis(fait). L’endroit n’était pas réputé dangereux même s’il n’était pas très fréquenté (un peu déserte)la nuit.

La victime, Madame Bernadette Dejeu, n’était pas très grande, ses cheveux étaient bruns et mi-longs et ses yeux étaient verts. Ses vêtements étaient tout mouillés. Elle portait à sa main gauche une alliance. Sa tenue vestimentaire consistait en un grand manteau de couleur marron, un tailleur noir, un chemisier blanc et des collants. Le détail qui a le plus intrigué les policiers est qu’elle était pieds nus, chose plutôt inhabituelle en cette période hivernale de l’année.

L'inspecteur Roger Duflair chargé de l’enquête ignore encore les raisons pour lesquelles elle a été tuée ainsi que les conditions dans lesquelles ce meurtre a été commis. En effet, les policiers qui avaient découvert la victime avaient précisé qu’elle ne présentait aucune blessure apparente et qu’aucune arme n’avait été trouvée à côté du corps.

En fouillant dans son sac à main les enquêteurs n’avaient trouvé que peu d’indices : un portefeuille avec un ticket de bus usagé, deux trousseaux de clés, une note d’hôtel, cent francs en espèces, mille cinq cents lires italiennes, un briquet, un carnet d’adresses et la photo d’un homme. Malheureusement, il n’y avait aucun document précisant l’identité de la victime.

Qui était-elle et pourquoi avait-elle été assassinée ? Si certains journalistes avaient parlé d’un suicide, pour d’autres il s’agissait bien d’un meurtre, et si l'inspecteur ne trouvait pas rapidement le coupable, un autre crime pourrait bien être commis.

Pour parvenir à son but, il faudra donc qu’il puisse retrouver des témoins ou des personnes ayant connu la victime et qu’il établisse la nature des relations qu’ils avaient avec elle. Chacun d’entre eux devra alors préciser son emploi du temps afin qu’il puisse recouper les dépositions.

 REPONDEZ AUX QUESTİONS

1. La victime est morte :           
  
a) on ne sait pas comment,            
  
b)étouffée,               
   
c)poignardée

2. L'enquête serait difficile parce que :     
   
a)le corps avait disparu,   
    
b)il y a eu peu d'indices,             
   
c) il y avait peu d'indices

3. Dans leurs articles, les journalistes avaient fait allusion à :                        
    
a)un meurtre ,       
    
b) un meurtre et un suicide            
    c)un suicide

4. La victime était :    
    
a)divorcée,       
    
b) mariée,          
   
c)veuve

5. La police venait de découvrir une femme :
     a) sur une plage, sur le rivage, 
     b)sur une plage, dans le sable,
     c)sur plage, dans l'eau

6. Si l'inspecteur ne retrouvait pas le coupable :
     a )il peut perdre sa place,
     b)il pourra démissionner,  
     
c) il pourrait être licencié

7. Le crime avait été commis :
     a)en automne, 
    
b)au printemps, 
     
c) en hiver

8. La victime était vêtue :
     a)de couleurs vives,
     b) de couleurs sombres,
     c)de couleurs criardes

9. L'histoire avait commencé :
      a) en 1999, un jeudi dans la nuit, 
      
b)en 1989, un jeudi dans la matinée,
      c) en 1979, un jeudi dans la soirée

10. Dans son sac à main, il y avait : 
      a)de quoi l'identifier,
      b)de quoi retrouver son adresse,
      c)de quoi contacter ses amis

 1 - on ne sait pas comment .2 - il y avait peu d'indices.,3 - un meurtre et un suicide.,4 - mariée .,5 - sur une plage, sur le rivage.,6 - il pourrait être licencié .7 - en hiver.8 - de couleurs sombres .9 - en 1999, un jeudi dans la nuit .,10 - de quoi contacter ses amis.

B)COMLETEZ LE TEXTE 

Je m'appelle Vincent Hime. J'ai 38 ans et je (se marier) (1) avec Clarice Hime en 1996 (2). Si je ne m'étais pas marié avec elle, je (ne pas pouvoir) (3) finir de payer mes dettes à la banque. J'(obtenir) (4) mon diplôme de médecine il y a 8 ans. Mon meilleur ami,(5) s'appelle Romain Defer, est banquier. La villa (6) j'habite est située à Trouville. Je (ne pas avoir) (7) enfant jusqu'à ce jour et je suis fils unique. Je mesure 1m75, je (peser) (8) 85 kilos, j'ai les yeux marron et les cheveux blonds.

 Avant mon mariage, je (voir) (9) beaucoup de femmes, j' (être) (10)un Don Juan. Ma femme, (11)  j' (rencontrer) (12) à la banque de Romain, me surveille de près. Pendant mes loisirs, je pratique (adverbe de "régulier")(13) le golf et le tennis, passions que je partage avec mon ami Romain. Depuis de longues années, j'assiste à (14) concerts de jazz et de musique classique. D'un autre côté, je déteste (15) discothèques et les salles de gym. Dans quelque années, je (être) (16) propriétaire d'une clinique et j' ("finir -futur antérieur") (17) de rembourser mon crédit. Quand j'étais étudiant, j' (décider) (18) de rester célibataire.

 

 

C)ECOUTEZ ET REPONDEZ AUX QUESTIONS.

mp3Ecoutez l'interrogatoire

Formun Üstü

1. Bonjour Madame, je vais vous demander de répondre précisément à quelques questions. Tout d'abord,  votre époux M. Vincent Hime ?
 C'est très simple, il m'a été présenté par Romain Defer, un ami de la famille lors d'un gala de charité.

2. Peut-on parler  de sa part ?
3.
 Monsieur, . Mon mari et moi nous nous aimons, malgré notre différence d'âge.

4. Nous avons entendu une rumeur  pour votre argent, pour pouvoir ouvrir son cabinet médical. Alors, qu'en est-il exactement ?
 Mon mari avait déjà une popularité certaine à l'hôpital dans lequel il travaillait à cette époque. Sa réussite a forcément suscité des jalousies.

5.  Bernadette Dejeu ?
 Je ne la connais pas personnellement mais il me semble qu'elle était à l'université avec Vincent. Alors lui doit la connaître, demandez-le-lui.

6. Savez-vous  à cette période ?
 
 Je crois qu'ils se connaissaient vaguement. En tout cas, il ne m'a jamais parlé d'elle comme quelqu'un d'important pour lui.

7. Ignoriez-vous  en compagnie de votre mari ?
 Ah bon ! Mais pourquoi me posez-vous toutes ces questions sur cette femme ?

8. Votre mari ne vous a pas prévenue ? On  sur une plage !
 Vous pensez que je l'ai tuée ?

9.  à mes questions ! Avez-vous un alibi pour le jeudi 15 décembre 1999 ?
 Je ne me souviens pas exactement de ce que j'ai fait ce jour-là mais, généralement, le jeudi, je vais à mon club de gym avec mes amis. Puis nous nous retrouvons dans une discothèque. Je suis convaincue qu'ils pourront attester de ma présence avec eux.

 

D)ECOUTEZ ET REPONDEZ AUX QUESTIONS.

mp3Ecoutez l'interrogatoire

Formun Üstü

1. Quelle profession exerce Romain Defer ?

    Avocat

    Banquier

    Architecte

    Comptable

2. Comment décrit-il Clarice Hime ?

    Elle est innocente

    Elle est intéressée

    Elle est solitaire

    Elle est dépressive

3. Avant de rencontrer Clarice, Vincent :

    détestait les femmes

    avait peur des femmes

    séduisait toutes les femmes

    se méfiait des femmes

4. Par rapport à Vincent, Clarice est :

    la plus jeune des deux

    la plus âgée des deux

    aussi jeune que lui

    aussi âgée que lui

5. Romain Defer connaissait-il la victime ?

    Oui

    Non

    On ne sait pas

6. Romain a présenté Vincent à Clarice pour :

    rendre service à un ami

    la protéger des coureurs de dot

    lui faire plaisir

7. Où se sont rencontrés Clarice et Vincent ?

    Chez Romain

    Lors d'un bal

    Lors d'un gala de charité

8. Ils se sont mariés :

    en grande pompe

    en grosse pompe

    en pompe

9. Les mauvaises langues ont dit que Vincent s'était marié :

    pour la beauté de Clarice

    pour la naïveté de Clarice

    pour l'argent de Clarice

LE SUBJONCTIF PRESENT

Formation du subjonctif présent

Radical de "ils" au présent + "-e, -es, -e, -ions, -iez, -ent" : (finir) Ils finissent

que je   finisse

que tu  finisses

qu'il/elle/on    finisse

que nous           finissions

que vous           finissiez

qu'ils/elles       finissent

Verbes usuels irréguliers

 AVOIR        ÊTRE        FAIRE   VOULOIR   ALLER  POUVOIR

que je /j'aie     sois      fasse    veuille              aille     puisse

que tu  aies      sois      fasses  veuilles            ailles    puisses

qu'il/elle/on ait soit    fasse    veuille              aille     puisse

que nous ayons soyons  fassions voulions          allions  puissions

que vous ayez   soyez   fassiez vouliez            alliez    puissiez

qu'ils/elles aient soient fassent veuillent        aillent  puissent

 

Quelques verbes et expressions  suivis du subjonctif :

 Souhaiter que : Nous souhaitons que le coupable aille en prison.

 Vouloir que      : Les journalistes veulent que la police dise le nom du meurtrier.

 Regretter que  :Ses amis regrettent qu'elle soit morte.

 Préférer que   : Les parents préfèrent que l'inspecteur vienne chez eux.

 Il faut que      : Il faut que vous trouviez le criminel.

 Il est important que:    Il est important que la police rencontre les témoins.

 Il est possible que:      Il est possible que l'assassin disparaisse pour toujours.

 en attendant que  :      En attendant que nous donnions la solution, réfléchissez !

 avant que   :     Dépêchez-vous avant que l'assassin tue quelqu'un d'autre !

 jusqu'à ce que: Continuez  jusqu'à ce que vous trouviez le coupable.

 pour que / afin que:     Cette leçon est faite pour que vous mémorisiez le subjonctif.

 bien que:          Bien que ce soit difficile, vous y arriverez.

 en admettant que:        En admettant que vous sachiez  qui est le coupable, chut !

 à condition que:           Vous progresserez à condition que vous travailliez.

 sans que:          Elle est morte sans que la police ne comprenne pourquoi.

LE SUBJONCTIF OU L'INFINITIF (lisez la leçon et faites les exercices)

Tableau de correspondance

Subjonctif              Infinitif

 que                            Ø

 sans que                    sans

 pour que                     pour

 afin que                      afin de

 jusqu'à ce que             jusqu'à

 en attendant que         en attendant

 avant que                      avant

 il est important que     il est important de

 il est inutile que           il est inutile de

 de crainte que             de crainte de

...          ...

 

Règle de transformation concernant les prépositions:

Lorsque le sujet des deux verbes est le même, on utilise l'infinitif :

  Roger Duflair veut. Roger Duflair interroge les suspects. (sujet 1 = sujet 2)

  Roger Duflair veut interroger les suspects. (verbe à l'infinitif)

Lorsque le sujet des deux verbes est différent, on utilise le subjonctif :

 Roger Duflair veut. La famille répond à ses questions. (sujet 1 # sujet 2)

 Roger Duflair veut que la famille réponde à ses questions. (verbe au subjonctif)

B) Conjuguez les verbes entre parenthèses au subjonctif présent.

EXEMPLE

Il faut que vous (faire) fassiez tous les exercices pour avancer dans l'enquête.

1. Les parents de la victime regrettent que les journalistes .......(écrire)   des articles sur les circonstances de sa mort.

2. L'inspecteur voudrait que la famille ............(se réunir)   pour répondre à ses questions.

3. Les enquêteurs disent qu'il est possible que le meurtrier .............(être)  une femme.

4. Avant que la police ......(pouvoir)   arrêter le coupable, il faudra interroger tous les suspects.

5. En admettant que Roger Duflair ........(savoir)   où se trouvent les chaussures de la victime, il devra trouver pourquoi le criminel les enlevées du corps.

6. Bernadette Dejeu s'est mariée sans que ses parents .........(connaître)  l'identité de son mari.

7. Bien que la mère de Bernadette .....(vouloir)  cacher la vérité à ses petits-enfants, son fils Marc et sa fille Margot ne sont pas du même avis.

8. La famille suivra l'enquête jusqu'à ce que l'inspecteur .......(faire)   toute la lumière sur les circonstances du drame.

9. Les parents ont téléphoné au frère et à la sœur de Bernadette pour qu'ils .........(venir)  en France le plus rapidement possible.

10. La police souhaite que les témoins ou les amis de Bernadette .......(aller)  spontanément se présenter au commissariat pour donner des informations.

LE SUBJONCTIF OU L'INDICATIF (lisez la leçon et faites les exercices)

SUBJONCTIF = le doute, les sentiments, l'ordre, l'interdiction, la volonté, le souhait, le désir, la possibilité, le jugement moral  / personnel, la crainte... 

INDICATIF = la réalité, la certitude

Avant que + subjonctif (mais après que + indicatif)

J'espère que + indicatif (en général le futur simple)

 

                             AFFIRMATION     NÉGATION     INTERROGATION INVERSÉE

penser que                   + indicatif       + subjonctif     + subjonctif

croire que                    + indicatif       + subjonctif     + subjonctif

il est certain que         + indicatif        + subjonctif     + subjonctif

il est probable que       + indicatif        + subjonctif     + subjonctif

comprendre que           + indicatif        + subjonctif     + subjonctif

Exemples :

Je pense que la police arrêtera le criminel.

Je ne pense pas que la police fasse son travail.

Pensez-vous que la police ait le temps de traiter ce crime ?

C) Mettez les verbes à la forme voulue.

(subjonctif ou indicatif)

EXEMPLE

Il est certain que l'inspecteur (trouver) trouvera le coupable.

1. "Pensez-vous que le coupable ...........(réussir)   à se cacher ?

2. L'inspecteur Roger Duflair ne croit pas que le criminel .......(être)   pauvre.

3. Faites les exercices avant que le professeur ne ............(revenir)  .

4. Sa mère pense que ce ...........(être)   un homme qui a tué sa fille.

5. Il ne faut pas que le criminel .............(se savoir)   poursuivi.

6. "je pense que je .............(pouvoir)   aider la police dans le futur", a dit le frère de Bernadette Dejeu.

7. "Il est probable que nous .............(aller)   voir notre fille une dernière fois" disent les parents de Bernadette.

8. Nous ne comprenons pas que vous ...................(pouvoir)   encore chercher pourquoi Bernadette Dejeu a été tuée.

9. Mais nous comprenons que cette histoire vous ...............(intéresser)  .

10. Il est probable que le criminel ........(être)   en prison grâce à vous à la fin des exercices.

 

LES PRONOMS RELATIFS COMPOSÉS 

Formations irrégulières

Prépositions     Pronoms relatifs composés

à                       auquel ou à qui           

                         auxquels ou à qui         

                        à laquelle ou à qui         

                         auxquelles ou à qui

...de                   duquel  ou de qui         

                         desquels ou de qui       

                        de laquelle ou de qui     

                        desquelles ou de qui

Formations régulières

avec     +           lequel ou qui    

                           lesquels   ou qui       

                           laquelle   ou qui       

                           lesquelles ou qui

pour                                                   

sans                                                   

chez                                                   

par                                                     

contre                                                

...                                                        

 

Remarques : 

1. Pour des personnes, on utilise de préférence les pronoms relatifs "de qui, à qui, avec qui, pour qui...".

2. Les pronoms relatifs "duquel, desquels, de laquelle, desquelles, de qui" ont le même sens que "dont".

D) Complétez avec la préposition si nécessaire et mettez les verbes à la forme voulue.

(subjonctif ou infinitif)

EXEMPLE :

Le criminel a tué Bernadette sans _____ (laisser) de traces.

Le criminel a tué Bernadette sans laisser de traces.

1. Les enquêteurs posent des questions pour _____ ils (retrouver) les chaussures de la victime.

Les enquêteurs posent des questions ...........  les chaussures de la victime.

2. Le frère de Bernadette souhaite _____ la police (ne pas aller) chez ses parents avant son arrivée.

Le frère de Bernadette souhaite ............  chez ses parents avant son arrivée.

3. La victime ne voulait pas _____ ses parents (savoir) qu'elle était mariée.

La victime ne voulait pas  ................. qu'elle était mariée.

4. Margot a reçu une lettre de sa sœur Bernadette avant _____ celle-ci (mourir).

Margot a reçu une lettre de sa sœur Bernadette avant .

5. Bernadette a été assassinée sans _____ elle (s'en apercevoir).

Bernadette a été assassinée sans .............................

6. Le coupable a volé les papiers d'identité de la victime de crainte _____ la police (avoir) des indices.

Le coupable a volé les papiers d'identité de la victime de crainte ................... des indices.

7. Pour l'inspecteur, il est important _____ il (découvrir) le nom de l'homme sur la photo.

Pour l'inspecteur, il est important................   le nom de l'homme sur la photo.

8. Les journalistes écriront des articles jusqu'à _____ le criminel (être) arrêté.

Les journalistes écriront des articles jusqu'à .....................  arrêté.

9. Le coupable pourra vivre en toute tranquillité avant _____ il (finir) ses jours en prison.

Le coupable pourra vivre en toute tranquillité avant ................  ses jours en prison.

10. Vous devez aider l'inspecteur en attendant _____ il (parvenir) à arrêter le meurtrier.

Vous devez aider l'inspecteur en attendant ...............  à arrêter le meurtrier.

 

E) Reliez les phrases avec les pronoms relatifs corrects.

EXEMPLE : 

Bernadette habite dans un appartement. Cet appartement est situé à côté de la gare.

L'appartement dans lequel habite Bernadette est situé à côté de la gare.

1. Les enquêteurs ont trouvé le corps sur une plage. Cette plage est celle de Trouville.

La plage ................  les enquêteurs ont trouvé le corps est celle de Trouville.

2. L'inspecteur veut parler à certaines personnes. Ces personnes sont les parents de la victime.

Les personnes ...................  l'inspecteur veut parler sont les parents de la victime.

3. Roger Duflair a rendez-vous avec une personne. Cette personne est un témoin.

La personne  .................. Roger Duflair a rendez-vous est un témoin.

4. La mère de Bernadette réfléchit à un problème. Ce problème est le mobile du crime.

Le problème ...................  réfléchit la mère de Bernadette est le mobile du crime.

5. La victime a été retrouvée sans ses chaussures. Ces chaussures sont des preuves.

Les chaussures  .................... la victime a été retrouvée sont des preuves.

6. Bernadette se méfiait d'un homme. Cet homme n'est pas connu de la police.

L'homme .................  se méfiait Bernadette n'est pas connu de la police.

7. La police a trouvé un sac. A l'intérieur de ce sac il y a une photo.

La police a trouvé un sac à l'intérieur ......................  il y a une photo.

8. Bernadette est morte pour une raison. Cette raison est toujours un mystère.

La raison ......................  Bernadette est morte est toujours un mystère.

9. L'inspecteur se rend chez les amis de la victime. Ces amis doivent faire une déposition.

Les amis de la victime  ................. se rend l'inspecteur doivent faire une déposition.

10. La famille est en colère contre certains journalistes. Ces journalistes ont parlé d'un suicide.

Les journalistes .................  la famille est en colère ont parlé d'un suicide.

DOC] le subjonctif present

 
  SİTEMİZİ ZİYARET ETTİĞİNİZ İÇİN TEŞEKKÜR EDERİZ  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=


FRANSIZCA İLETİŞİM DİLBİLGİSİ ALIŞTIRMALAR DİL SEVİYELERİ FAYDALI LİNKLER FRANSIZCA ŞARKILAR DİĞER DİLLER